Mort de Robin Le Mesurier : le guitariste et acolyte de Johnny Hallyday est décédé à l’âge de 68 ans

Publié le 23 Décembre 2021

Le guitariste Robin Le Mesurier est décédé ce mercredi 22 décembre à l’âge de 68 ans. Il a été pendant des années le guitariste de Johnny Hallyday, mais aussi un ami très proche du rocker.

Mort de Robin Le Mesurier : le guitariste et acolyte de Johnny Hallyday est décédé à l’âge de 68 ans

Le monde de la musique est en deuil depuis ce mercredi 22 décembre. Robin Le Mesurier, célèbre guitariste, est décédé à l’âge de 68 ans. Il se battait contre un cancer. Ce sont ses acolytes de scène, le batteur Geoff Dugmore, l’harmoniciste Greg Zlap, et Julian Lennon, le fils de John Lennon, qui ont annoncé la triste nouvelle sur les réseaux. Robin Le Mesurier a vu le jour à Londres le 22 mars 1953, et a été le guitariste de Rod Stewart de 1980 à 1986. Et c’est auprès de Johnny Hallyday que les Français l’ont suivi.

De 1994 jusqu’au décès du Taulier en 2017, le guitariste était présent sur les scènes avec lui. Le musicien et le rocker se sont rencontrés en 1994, lorsque Johnny Hallyday a sorti son album Rough Town. “La première fois que j’ai rencontré Johnny, à Los Angeles, c’est comme si nous nous étions toujours connus. Et nous ne nous sommes plus quittés. En 23 ans de collaboration, nous n’avons jamais eu un seul désaccord. Notre relation a duré beaucoup plus longtemps que bien des couples. C’était un homme et un ami extraordinaire”, confiait Robin Le Mesurier dans les colonnes du Parisien il y a quelques semaines, affirmant que Johnny était son “frère”.

« C’était lui et nous, tous ensemble »

Une amitié qui a été bien au-delà de la scène. “On avait suggéré une fois à Johnny de me remplacer mais il avait répondu : Non, Robin, c’est mon sang, dévoilait le guitariste. Car Johnny Hallyday a toujours eu un lien très précieux avec ses musiciens. “Nous les musiciens, il nous intégrait sur scène. Ce n'était pas un groupe et un chanteur. C’était lui et nous, tous ensemble. Une seule entité jouant de la musique. Le mieux c’était de ne jamais le lâcher du regard. Car tu ne savais jamais où est-ce qu’il pouvait partir. Et c’était si excitant pour lui cette tournée américaine, il l’avait fantasmée”, soulignait-il également sur les ondes de RTL le 30 novembre, à l’occasion de la sortie du documentaire Mon nom est Johnny. Et lorsqu'ont été organisées les obsèques de Johnny Hallyday à l’église de la Madeleine le 9 décembre 2017 à Paris, le guitariste était présent pour jouer en son honneur. Avec la disparition de Robin Le Mesurier, le clan Hallyday est de nouveau en deuil.

Rédigé par Voici par Violette Salle

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article