18 novembre 1975 : Bruce Springsteen arrive en Europe pour la première fois

Publié le 18 Novembre 2021

C’est à Londres que Bruce Springsteen posera son premier pied en Europe, pour une courte tournée où il visitera l’Angleterre mais aussi la Suède et les Pays Bas. Ce premier show européen ressortira en 2005, dans le coffret rétrospectif Born to Run

Bruce Springsteen (à droite) se produisant sur scène avec le saxophoniste Clarence Clemons du E Street Band au Hammersmith Odeon de Londres le 24 novembre 1975. (Photo par Michael Putland/Getty Images)

Bruce Springsteen (à droite) se produisant sur scène avec le saxophoniste Clarence Clemons du E Street Band au Hammersmith Odeon de Londres le 24 novembre 1975. (Photo par Michael Putland/Getty Images)

Pour revivre et pour se faire une idée précise de ce que faisait Bruce Springsteen quelques mois après la sortie de Born to Run, le disque retraçant sa première tournée européenne est fait pour vous. Ce live monumental et même fondateur est extrait du coffret édité à l’occasion du trentième anniversaire de Born to Run et comprenant deux DVD et la version CD de ce concert, Hammersmith Odeon, London ’ 75. Ce document rappelle à quel point les concerts du Boss sont énormes. Même s’il était difficile de prévoir l’avenir, Bruce avait fait capter par précaution ce show hallucinant. Bien lui en a pris, car sorti plus de trente ans après son enregistrement, il n’a rien perdu de sa hargne. Et montre que la voie que suivra Bruce sera la bonne.

Cette excellente captation n’est autre que la version légale du bootleg – mais mixée cette fois-ci par Bob Clearmountain et non brut de console, qui avait fait les choix gras des disquaires alternatifs et qui se trouvait assez facilement en cassettes et vinyle. Ce qui rend ce double CD – qui finira par être également réédité par Columbia en un quadruple vinyle – d’une importance historique car elle rappelle la toute première tournée européenne de Bruce Springsteen et de son E Street Band.

Il faut se souvenir qu’après la sortie de Born to Run, le groupe et son chanteur se sont vus prononcer une interdiction de jouer à la mi-novembre 1975 sur le territoire nord-américain, suite à une bataille juridique avec Mike Appel, son ancien manager. D’où cette petite tournée sur le Vieux continent, qui passera notamment par la Suède et les pays Bas, terres rock méconnues alors, avant de revenir à Boston, sur la côte Est, en décembre de la même année…

    « Le Boss a prouvé bien au delà de tout le « buzz » fait à l’époque, qu’il était déjà au dessus de sa réputation. »
Battage médiatique

Et pour lancer la nouvelle coqueluche des médias américains qui venait de faire fin octobre 1975, outre sa première couverture du magazine Rolling Stone, celles de Times et Newsweek simultanément, les deux plus gros hebdomadaires aux Etats-Unis, le label Columbia a organisé un battage médiatique sans précédent, présentant Bruce Springsteen comme le nouveau messie du rock, suivant ainsi la déclaration faite par celui qui deviendra son manager et producteur cette même année, Jon Landau, quelques mois auparavant à propos de « l’avenir du rock’n’roll ».

Sprinsgteen, comme son groupe, savait surtout qu’il jouait gros sur cette date où toute la presse anglaise l’attendait de pied ferme. Et c’est donc ce show exceptionnel mené de main de maître que propose de revivre ce live… Historique où ils prouveront de façon magistrale qu’ils sont bel et bien le renouveau du rock US. Déjà, les tubes, ces chansons qui deviendront les rendez-vous incontournables des shows sprinsgteeniens sont présentes, malgré un répertoire pourtant restreint à l’époque, car il n’avait que trois albums derrière lui. Et entre « Jungleland », « Rosalita », « Thunder Road », « Tenth Avenue Freeze Out », « Spirit in the Night » et bien sûr son hymne « Born to Run », le Boss a prouvé bien au delà de tout le « buzz » fait à l’époque, qu’il était déjà au dessus de sa réputation.

Rédigé par Rolling stone par Belkacem Bahlouli

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article