Charlie Watts, le batteur des Rolling Stones, est mort à l'âge de 80 ans

Publié le 24 Août 2021

DISPARITION - Légende du rock, le batteur des Rolling Stones est décédé à l'âge de 80 ans, annonce son agent. Au début du mois, il avait été contraint de renoncer à la prochaine tournée mondiale du groupe pour raisons médicales.

Charlie Watts, le batteur des Rolling Stones, est mort à l'âge de 80 ans

Son groove et son élégance étaient indissociables de la mythologie des Rolling Stones. Charlie Watts, le batteur du groupe britannique est décédé à l'âge de 80 ans. "C'est avec une immense tristesse que nous annonçons le décès de notre cher Charlie Watts", a indiqué dans un communiqué son agent, précisant qu'il était "décédé paisiblement dans un hôpital de Londres plus tôt dans la journée, entouré de sa famille".

Au début du mois, le célèbre musicien avait été contraint de renoncer à la prochaine tournée des Stones pour raisons médicales. "Charlie a subi une intervention couronnée de succès", mais ses médecins estiment qu'il a besoin de repos, avait indiqué un porte-parole, sans autre précision.

Un membre historique des Stones

Considéré comme l'un des plus grands batteurs de rock de tous les temps, Charlie Watts faisait partie des Rolling Stones depuis 1963. Avec le chanteur Mick Jagger et le guitariste Keith Richards, il faisait partie des plus anciens membres du groupe britannique, qui a vu défiler Mick Taylor, Ronnie Wood ou encore Bill Wyman.

En 2004, il avait été soigné pour un cancer de la gorge à l'hôpital Royal Marsden de Londres, dont il s'était remis après quatre mois de lutte, dont six semaines de radiothérapie intensive. Depuis, il avait repris ses activités avec le groupe, de retour l'an dernier avec "Living in a ghost town", un single enregistré pendant le premier confinement.

La disparition de Charlie Watts suscite déjà d'innombrables réactions de la part des stars de la musique. Parmi elles, celles des deux survivants des Beatles. Sur Twitter, Paul McCartney a posté une vidéo où il rend hommage à "un mec merveilleux" : 

De son côté le batteur Ringo Starr a posté plusieurs clichés en compagnie de son illustre collègue...

Pour Sir Elton John, Charlie Watts était "le batteur ultime"...

"Il n'y a pas de mots. Chaque groove parlait de lui-même", estime pour sa part Lenny Kravitz.

Stewart Copeland, le batteur de The Police, estime lui que Charlie Watts était "un doux géant", vidéo à l'appui...

Né le 2 juin 1941 à Londres, Charlie Watts, autodidacte en batterie, avait à jouer à l'oreille, en regardant les joueurs dans les clubs de jazz londoniens. "Je ne suis jamais allé dans une école pour apprendre à jouer du jazz. Ce n'est pas ce que j'aime. Ce que j'aime dans le jazz, c'est l'émotion", expliquait-il.

Tout au long de sa carrière avec les Rolling Stones, celui qui tenait ses baguettes à l'envers en frappant avec le gros bout, continue en parallèle le jazz. Il enregistre plusieurs disques sous son nom avec le Charlie Watts Quintet, puis avec Charlie and the tentet Watts.

Rédigé par LCI par Jérôme Vermelin

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article