The Rolling Stones : quand Martin Scorsese immortalise le groupe avec "Shine a Light"

Publié le 16 Juillet 2021

VIDÉOS - Le 29 octobre et le 1er novembre 2006, le célèbre réalisateur Martin Scorsese filme un concert des Stones. "Shine a Light" est entré aujourd'hui dans l'histoire des live musicaux. 

 Keith Richards et Martin Scorsese sur le tournage de "Shine a Light" Crédit : Wild Bunch

Keith Richards et Martin Scorsese sur le tournage de "Shine a Light" Crédit : Wild Bunch

Le lieu - Les 29 octobre et 1er novembre 2006, les Rolling Stones se produisent au Beacon Theatre de New York à l'occasion du Bigger Bang Tour. L'événement est immortalisé par la caméra du réalisateur oscarisé Martin Scorsese (Aviator, Gangs of New York...), qui en fait un documentaire de référence sur le groupe de Mick Jagger, intitulé Shine a light

L'anecdote - Avec ce concert-film, Scorsese réalise l'un de ses rêves : filmer les Stones. En plus des figures mythiques du groupe et de la présence de Scorsese à la réalisation, des invités de marque étaient présents lors de ce concert géant. L'ancien président Bill Clinton est venu assister au spectacle, quand Christina Aguilera, Buddy Guy et Jack White du groupe White Stripes ont rejoint les musiciens sur scène.

La chanson - Durant ces deux nuits de live, les Rolling Stones reprennent leurs nombreux tubes : Jumpin' Jack Flash, She Was Hot, As Tears Go By, Sympathy for the Devil... S'il faut noter une performance marquante de ce groupe survolté, celle de (I Can't Get No) Satisfaction est en tout cas mémorable, les néons s'allumant et s'éteignant au rythme des solos vertigineux de Keith Richards, alors que Mick Jagger se déhanche au milieu de la scène, en transe.

Rédigé par RTL par La rédaction numérique de RTL

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article