Il y a 59 ans, les Rolling Stones donnaient leur tout premier concert

Publié le 12 Juillet 2021

« C’est assez incroyable, quand on y pense, » avait confié Mick Jagger à Rolling Stone, à propos de ce moment d’anthologie 

© Mark and Colleen Hayward/Redferns/Getty Images

© Mark and Colleen Hayward/Redferns/Getty Images

Historique. Le 12 juillet 1962, au Marquee Jazz Club de Londres, les Rolling Stones donnaient leur tout premier concert, aussi fébriles qu’excités. Le début scénique du légendaire groupe de rock, toujours en activité. « C’est assez incroyable, quand on y pense, avait confié en 2012 Mick Jagger à nos confrères de Rolling Stone. Certains d’entre nous sont encore là, mais c’est un groupe très différent de celui à l’époque. »

« Rollin’ Stone »

En cette nuit d’été 1962, les Rolling Stones étaient composés de Jagger au chant, des guitaristes Brian Jones et Keith Richards, du pianiste Ian Stewart et du bassiste Dick Taylor. Le batteur est sujet à débat ; certains fans soutiennent qu’il s’agissait de Tony Chapman, leur batteur habituel, mais Richards a insisté dans ses mémoires de 2010, Life, sur le fait qu’il s’agissait de son ami Mick Avory. Les Stones ont décroché le concert lorsque le Blues Incorporated d’Alexis Korner – les habitués du club le jeudi soir, dirigés par Jagger – ont été invités à participer à une émission live de la BBC. Jagger ne participe pas à l’émission, et Jones persuade le propriétaire du club Marquee, Harold Pendleton, de laisser leur nouveau groupe le remplacer.

Lorsque Jones a appelé le journal local Jazz News pour annoncer le concert, la légende raconte qu’on lui a demandé comment s’appelait le groupe. Ses yeux sont allés directement à la première chanson du disque The Best of Muddy Waters : « Rollin’ Stone ».

« Les Rolling Stones ont passé la première année de leur vie à traîner, à voler de la nourriture et à répéter. »

Des débuts difficiles 

Le groupe a emprunté de l’argent au père de Jagger pour louer du matériel pour le concert. Dans Life, Richards se souvient avoir joué des chansons comme « Dust My Broom », « Confessin’ the Blues » et « Got My Mojo Working ». « Vous êtes assis avec des gars, vous jouez et vous vous dites : « Ooh yeah ! ». Ce sentiment vaut plus que tout, a-t-il écrit. Il y a un moment où vous réalisez que vous avez quitté la planète, que personne ne peut vous toucher… c’est voler sans permis. »

Le groupe a continué à jouer dans les clubs londoniens cet été-là. En août, Jagger, Richards et Jones emménagent dans un appartement crasseux au deuxième étage du 102 Edith Grove à Fulham. Plus tard, Charlie Watts emménage avec eux. « Les Rolling Stones ont passé la première année de leur vie à traîner, à voler de la nourriture et à répéter, se souvient Richards. On payait pour être les Rolling Stones. »

Aujourd’hui, Jagger admet se sentir mal à l’aise à l’idée de célébrer cette étape importante de leur carrière. « Une partie de moi se dit : ‘On triche un peu’, dit-il. Parce que ce n’est pas le même groupe, vous savez. C’est toujours le même nom. Il n’y a que Keith et moi-même qui sommes les mêmes personnes, je pense. J’ai essayé de savoir quand Charlie a donné son premier concert avec le groupe, mais aucun d’entre nous ne s’en souvient vraiment. »

Voici ce que les Stones ont joué ce soir-là en 1962, selon le site de fans des Stones It’s Only Rock and Roll, qui documente méticuleusement les setlists – bien que la tracklist diffère légèrement dans les mémoires de Richards.

Setlist : 

1. “Kansas City”
2. “Baby What’s Wrong”
3. “Confessin’ the Blues”
4. “Bright Lights, Big City”
5. “Dust My Broom”
6. “Down the Road Apiece”
7. “I’m a Love You”
8. “Bad Boy”
9. “I Ain’t Got You”
10. “Hush-Hush”
11. “Ride ‘Em on Down”
12. “Back in the U.S.A.”
13. “Kind of Lonesome”
14. “Blues Before Sunrise”
15. “Big Boss Man”
16. “Don’t Stay Out All Night”
17. “Tell Me You Love Me”
18. “Happy Home”

Rédigé par Rolling Stone par La Rédaction

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article