Eddie Van Halen est mort à 65 ans

Publié le 6 Octobre 2020

Le légendaire guitar hero Eddie Van Halen qui avait révolutionné l’art du solo avec Eruption, est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 65 ans.

© Ebet Roberts/Getty Images

© Ebet Roberts/Getty Images

« Mon père, Edward Lodewijk Van Halen, a perdu ce matin son long et difficile combat contre le cancer », a écrit son fils Wolfgang Van Halen. « Mon cœur est brisé et je ne pense pas que je pourrai jamais me remettre complètement de cette perte ».

Eddie Van Halen, le légendaire guitariste innovateur et virtuose qui a mené à la gloire son groupe Van Halen – et après avoir accueilli trois chanteurs –, s’imposant comme l’un des plus grands guitaristes de l’histoire du rock, est décédé mardi après une longue bataille contre le cancer. Il avait 65 ans. « Je n’arrive pas à croire que je doive écrire ceci, mais mon père, Edward Lodewijk Van Halen, a perdu ce matin sa longue et difficile bataille contre le cancer », a écrit son fils Wolfgang Van Halen. « Il était le meilleur père que je pouvais espérer. Chaque moment que j’ai partagé avec lui sur scène et en dehors était un cadeau. J’ai le cœur brisé et je ne pense pas pouvoir me remettre complètement de cette perte ».

    « Je veux juste que mon jeu de guitare fasse ressentir aux gens quelque chose : du bonheur, de la tristesse, voire de l’excitation ».

Sans son influence titanesque, le hard rock aurait évolué de manière inimaginable après la fin des années 1970. Il n’a peut-être pas inventé le tapping à deux mains, mais il a perfectionné cette pratique et l’a fait connaître au grand public grâce au titre « Eruption » notamment. Technique qu’il a utilisée pour le bouillonnant solo de « Beat It » de Michael Jackson, solo en partie responsable du succès de ce hit… Avec Steve Lukather qui a lui, de son côté a joué le riff imparable du tube. Pourtant, malgré sa maîtrise complète de la guitare électrique, il n’a jamais appris à lire la musique.

« Je ne connais rien aux gammes ou à la théorie musicale« , avait-t-il déclaré à Rolling Stone en 1980. « Je ne veux pas être considéré comme le guitariste le plus rapide de la ville, prêt et désireux d’abattre la concurrence. Tout ce que je sais, c’est que la guitare rock & roll, comme la guitare blues, doit être mélodique, rapide et avoir du goût, mais surtout, elle doit avoir de l’émotion. Je veux juste que mon jeu de guitare fasse ressentir aux gens quelque chose : du bonheur, de la tristesse, voire de l’excitation ».

Même si Sammy Hagar de Montrose a remplacé le frontman original David Lee Roth en 1985, Van Halen a régné sur le monde du rock depuis leur LP éponyme explosif en 1978 jusqu’au milieu des années 1990, lorsqu’ils se sont séparés de Hagar. Les années 2000 ont été marquées par des batailles avec l’alcool, un comportement erratique du public et des tournées de retrouvailles nostalgiques avec Hagar et Roth, mais très peu de nouveautés musicales.

Pourtant, peu importe qui était à la tête du groupe ou de savoir à quand peut remonter leur dernier tube, les fans n’ont jamais cessé d’affluer aux concerts de Van Halen. « Je suppose que ce qui me dérange, c’est que souvent les enfants ne remarquent même pas quand je suis mauvais », a-t-il déclaré à Rolling Stone.

Edward Lodewijk van Halen est né à Nijmegen, aux Pays-Bas, le 26 janvier 1955, un an et demi après son frère aîné Alex. Son père Jan était doué pour la clarinette, le saxophone et le piano. « Il était difficile de gagner de l’argent en jouant son type de musique », a déclaré Eddie à Rolling Stone en 1995. « Il a donc rejoint l’orchestre de l’armée de l’air néerlandaise et a joué des marches. Tous les matins à six heures, il devait aller jouer des marches en se gelant le cul. Nous écoutions tous ces disques de défilés, et Al et moi défilions autour de la table dans le salon et nous prenions des casseroles et des poêles, en faisant tout ce genre de choses. Et le soir, nous l’entendions jouer de la musique classique en bas. Il aimait le classique et le jazz ».

La famille a émigré en Amérique quand Eddie avait huit ans et s’est installée à Pasadena, en Californie. Un engouement pour les Dave Clark Five a poussé Eddie à apprendre à jouer de la batterie, tandis qu’Alex s’essayait à la guitare. Un jour fatidique, frustré de ne pas réussir à clouer le « Wipe Out » des Surfaris à la batterie, Eddie a échangé ses instruments avec Alex et le reste appartient à l’histoire.

Le duo a formé plusieurs groupes au début des années 1970 avec des noms comme les Broken Combs, la Trjoban Rubber Co et Genesis, mais n’a jamais eu de succès significatif avant de rencontrer le fils charismatique d’un riche médecin du nom de David Lee Roth. « Roth était le seul à avoir un assistant médical », a déclaré Eddie. « Nous louions son assistant personnel tous les week-ends pour 35 dollars et nous obtenions 50 dollars pour les concerts. C’était donc moins cher de le faire entrer dans le groupe. »

Avec Roth aux commandes, Van Halen – qui compte également Michael Anthony à la basse – devient l’un des groupes les plus populaires du circuit rock de Pasadena, jouant dans les fêtes de quartier, les clubs de strip-tease et partout où ils pouvaient trouver une scène. Leur répertoire se composait en grande partie de reprises, mais ils ont lentement commencé à rassembler une collection de morceaux originaux comme « Runnin’ With the Devil » et « Somebody Get me a Doctor ». Le frontman de Kiss, Gene Simmons, a enregistré une démo avec eux et a essayé de leur décrocher un contrat, mais ils n’ont rien voulu signer jusqu’à ce que Mo Ostin de Warner Bros. Ne vienne à l’un de leurs concerts et leur propose un contrat discographique en 1977.

Des années de travail acharné sur la route avaient transformé le groupe en une unité soudée, que le producteur Ted Templeman a habilement enregistrée sur bande. Le solo de guitare « Eruption » reste une référence pour Eddie, tandis que leur reprise de « You Really Got Me » des Kinks montre leur capacité à rendre frais et excitants les standards rock les plus connus.

Mais ce sont les morceaux originaux du groupe tels que « Ain’t Talkin’ ’bout Love » et « Jamie’s Cryin' » qui ont permis à l’album d’atteindre la notoriété nécessaire pour gagner leur place place sur la route en première partie de Black Sabbath. « Il y a tout juste trois ans, je me me plaçais au premier rang pour voir Aerosmith », a déclaré Eddie à Rolling Stone en 1980. « Puis un an plus tard, nous jouons avec eux. Ça m’a sidéré. Je savais que je jouerais toujours de la guitare, mais je n’avais aucune idée que je serais dans la position où je suis maintenant. »

L’année suivante avec Van Halen II et les singles à succès « Dance The Night Away » et « Beautiful Girls ». Voit exploser le groupe Les cinq années suivantes ont été marquées par une série de concerts à guichets fermés, de fêtes endiablées et d’albums à succès, nombre de leurs singles étaient des reprises comme « Dancing In The Street » et « (Oh) Pretty Woman », qui, selon Eddie, étaient le résultat de tensions au sein du groupe.

Le groupe était peut-être en train de sombrer dans le chaos, mais en coulisses, Eddie a trouvé la paix quand il a épousé l’actrice Valerie Bertinelli, en 1981. Le guitariste a déclaré que David Lee Roth était mécontent de ce mariage car il portait atteinte à la réputation de fêtards célibataires et sauvages du groupe.

Quand le moment est venu d’enregistrer une suite à Diver Down, Eddie a insisté pour qu’ils enregistrent « Jump » et incorporent des synthétiseurs dans les autres morceaux. Le résultat fut un coup de maître de 1984, qui fit d’eux des superstars de MTV, puisque les vidéos de « Jump », « Panama » et « Hot For Teacher » se mirent à tourner en boucle et l’album commença à se vendre par millions, atteignant la deuxième place du Billboard 200. La tournée les emmène dans le monde entier, mais Eddie et Roth ne se parlent guère en dehors de la scène. À la fin de la tournée, Roth quitte le groupe et commenc eà travailler sur un album solo. « J’ai pleuré », a dit Eddie à Rolling Stone, « puis j’ai appelé mon frère pour lui dire que ce connard avait démissionné.”

Eddie a brièvement envisagé de sortir un album solo avec plusieurs de chanteurs invités comme Phil Collins, Joe Cocker et Pete Townshend, mais il a rapidement réalisé que le groupe devrait simplement continuer avec un nouveau chanteur. Le concessionnaire Ferrari Claudio Zampolli a organisé une rencontre avec Sammy Hagar, ancien frontman de Montrose, qui venait d’obtenir un énorme succès en solo avec « I Can’t Drive 55 », et ont essayé de jouer ensemble. « Il y avait une telle alchimie et c’était tellement excitant », a déclaré Hagar à Rolling Stone en 2016. On a joué jusqu’à minuit, environ 12 heures sans s’arrêter. Je me suis endormi, je me suis réveillé le lendemain matin et j’ai dit : « Wow, je vais rejoindre ce groupe. »

La Warner Bros. n’était pas sûre de ce changement et a suggéré d’appeler le groupe Van Hagar pour le séparer de ce qui existait avant. « Ça aurait été intéressant », dit Hagar. « Avec le recul, c’est une sorte de façon de séparer les deux époques. »

Tous ceux qui doutaient de la capacité de Van Halen à continuer sans David Lee Roth se sont trompés : en mars 1986, lorsque 5150 est sorti et est devenu leur premier album numéro un. Cette course au sommet des hit-parades s’est poursuivie avec 0U812 en 1986, For Unlawful Carnal Knowledge, Balance en 1995. Même si de nombreux fans hardcore ont préféré l’époque de David Lee Roth, on ne peut nier que Hagar a rendu le groupe encore plus populaire et leur a apporté d’énormes succès comme « Dreams », « Why Can’t This Be Love » et « Poundcake ».

Les choses se sont cependant effondrées lorsque le groupe s’est battu pour obtenir, entre autres choses, une contribution à la bande originale de Twister. Ils venaient de terminer une longue tournée et Sammy voulait faire une pause avec sa femme et son nouveau bébé, mais le groupe voulait entrer directement en studio. J’ai dit : « Sam, si tu veux faire un autre disque ou une autre tournée, tu dois avoir l’esprit d’équipe », a déclaré Eddie à Guitar World. « Van Halen est un groupe – pas le Sammy Hagar show, pas le Eddie Van Halen, Alex Van Halen ou le Michael Anthony show. Il a fini par dire : « Ouais, putain, je suis vraiment frustré ». Je veux redevenir un artiste solo ». J’ai dit : « Merci d’être honnête. »

La brève réunion avec David Lee Roth – lorsqu’ils ont enregistré deux nouvelles chansons pour un album compilation – a explosé lorsque le groupe s’est querellé dans les coulisses des MTV Video Music Awards. Le frontman d’Extreme Gary Cherone, qui partageait la direction du groupe, a été amené à devenir leur troisième chanteur. « Le gars est sorti de la voiture, et immédiatement j’ai pu dire qu’il était réel », a déclaré Van Halen à Rolling Stone en 1998. « Pas un soupçon de conneries, pas d’ego. »

Mais leur effort de 1998, Van Halen III, n’a pas réussi à se connecter avec les fans et la tournée a été molle sur certains marchés. À la fin de la tournée, Cherone a été remercié et le groupe a connu une longue période d’interruption. Lorsqu’ils ont refait surface en 2004 avec Sammy Hagar pour une tournée de retrouvailles, Eddie était en proie à une grave dépendance à l’alcool et agissait de manière extrêmement erratique. « Il m’a dit qu’il s’était soigné lui-même [d’un cancer de la langue] en faisant liquéfier des morceaux de sa langue et en les injectant dans son corps », a écrit Hagar dans ses mémoires. « Il m’a également dit que lorsqu’il a subi un remplacement de la hanche, il est resté éveillé pendant toute l’opération et a aidé les médecins à percer un trou. »

La tournée a été gâchée par des performances médiocres et de mauvaises critiques. Un peu plus d’un an après la fin de la tournée, Valerie Bertinelli a demandé le divorce. Lorsque le groupe a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2007, Eddie n’a pas assisté à la cérémonie, car il était en désintoxication. Plus tard cette année-là, le groupe a finalement retrouvé David Lee Roth, bien qu’ils aient poussé Michael Anthony à quitter le groupe pour faire de la place à Wolfgang, le fils adolescent d’Eddie, à la basse.

En 2012, ils ont finalement sorti le nouvel album A Different Kind of Truth, bien que la plupart des chansons aient été enregistrées sous forme de démos dans les années 1970. Ils en ont fait la promotion par une tournée en 2012 et trois ans plus tard, ils sont retournés jouer dans des amphithéâtres en plein air aux États-Unis. Mais Eddie a déclaré qu’il était presque impossible d’écrire de la nouvelle musique avec Roth. « C’est difficile, parce qu’il y a quatre personnes dans ce groupe, et trois d’entre nous aiment le rock’n’roll », a-t-il déclaré à Billboard. « Et l’un d’entre nous aime la dance-music.”

Il a aussi dit que toute relation avec Roth en dehors de la scène était pratiquement impossible : « Il ne veut pas être mon ami. Comment dire cela : La perception que Roth a de lui-même est différente de ce qu’il est en réalité. Nous n’avons plus la vingtaine. Nous avons la soixantaine. Il faut vivre avec son âge. J’ai arrêté de me colorer les cheveux, parce que je sais que je ne serai plus jamais jeune. »

La dernière fois que Van Halen s’est produit en public, au Hollywood Bowl le 4 octobre 2015, Roth a embrassé Eddie sur scène et ils souriaient tous deux chaleureusement. « Les meilleures années de ma vie », a-t-il dit, « les moments forts de toute ma vie je les ai passés avec toi sur scène, mon pote ».

Rédigé par Rolling Stone par La Rédaction

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article