All Things Must Pass

Publié le 27 Novembre 1970

All Things Must Pass est le troisième album solo de George Harrison, le premier sorti après la séparation des Beatles. Auparavant, il avait publié Wonderwall Music, musique du film éponyme et Electronic Sound, un disque expérimental .

All Things Must Pass

C'est le premier triple album d'un artiste solo. Alors que les deux premiers 33 tours incluent uniquement des morceaux chantés, le troisième intitulé « Apple Jam », comporte une série de séances d'improvisation menées par George Harrison et ses musiciens, dont Eric Clapton, Dave Mason et Billy Preston qui assiste les Beatles aux claviers depuis plusieurs années. L'album inclut le titre My Sweet Lord, qui connaît un succès mondial. C'est également le premier album no 1 des deux côtés de l'Atlantique d'un membre des Beatles en solo. La sortie d'un album entièrement signé George Harrison surprend beaucoup de critiques. En effet, longtemps éclipsé par John Lennon et Paul McCartney, George Harrison voyait la place de ses compositions réduites à une ou deux compositions par album. 

Historique
Contexte

À la sortie de l'album, il se crée une légende selon laquelle les différents titres d'All Things Must Pass seraient toutes des compositions refusées par John Lennon (principalement) et Paul McCartney… Légende plus ou moins fausse, car s'il est vrai que certains titres ont été refusés par les Beatles : All Things Must Pass ; Hear Me Lord et Let It Down jugés trop mélancoliques furent écartés lors du « projet Get Back » ; Isn't It a Pity fut refusé par Lennon à l'époque du White Album. Harrison avait dans ses cartons un nombre impressionnant de chansons, certaines composées, et d'autres seulement ébauchées et répétées en groupe, voire enregistrées, depuis le séjour du groupe en Inde dans l’ashram du Maharishi Mahesh Yogi à Rishikesh, à la fin de l’hiver/printemps 1968 et les sessions du White Album, et non incluses dans les disques des Beatles.

D'autres, comme Art of Dying, ne furent même pas proposées aux Beatles. En effet, Harrison jugeait le thème de la chanson (l'art de mourir en l'occurrence) trop sensible (on se souvient des propos encore frais de Lennon sur Dieu). Phil Collins joua les congas sur cette chanson, mais selon son autobiographie Not Dead Yet, sa performance ne se rendit pas sur l'album. I'd Have You Anytime fut coécrite avec Bob Dylan dans la résidence de ce dernier qui l'avait invité pour les fêtes de Thanksgiving en 1968. À cette occasion, Dylan lui offrira If Not for You (il l'enregistrera à son tour en 1970 sur New Morning). Lors des sessions Get Back, l'atmosphère tendue entre les Beatles alimentera l'écriture de Wah-Wah composé après son départ provisoire du groupe "Et je sais combien la vie peut être douce si je continue à me libérer". My Sweet Lord fut composé en partie alors qu'il accompagnait Delaney & Bonnie en tournée. 

Enregistrement

Fort d'un important réservoir de travail, Harrison engage donc Phil Spector (qui a produit l'album des Beatles Let It Be) ainsi que ses amis musiciens les plus proches: Eric Clapton, Ringo Starr, Klaus Voormann, Billy Preston et Mal Evans, ainsi qu'une grande partie des musiciens de Derek and the Dominos qui accompagnent Clapton sur l'album Layla and Other Assorted Love Songs. Le batteur Alan White, qui a joué aussi sur les albums Live Peace in Toronto et Imagine de John Lennon apparait sur le disque de Harrison. Le tout jeune Phil Collins a auditionné pour jouer les congas sur Art of dying mais selon son autobiographie Not Dead Yet, sa performance n'a pas été retenue. 

On retrouve aussi les quatre membres du groupe Badfinger, soit Joey Molland, Tom Evans, Pete Ham à la guitare acoustique et Mike Gibbins aux percussions. L'album est enregistré de fin mai à septembre 1970 au Studio Abbey Road. Spector et Harrison lui donnent un son lourd (typique des productions de Spector pendant les années 1960 et 1970) avec beaucoup d'écho (ce que Harrison regrettera 30 ans plus tard). Une musique aux limites du transcendantal, très inspirée des sonorités indiennes, ukulélé et sitar, mais aussi de batteries solides et de cuivres. 

Réception

Coproduit avec Phil Spector, All Things Must Pass surprit par sa diversité : Harrison oscille avec aisance entre purs moments de pop et plages plus expérimentales, le tout toujours influencé par la musique hindoue. Ils déclarera à propos du disque : « Je me suis senti comme un homme constipé pendant des années, et qui aurait subitement eu la diarrhée »9, allusion aux années Beatles pendant lesquelles George ne put pratiquement pas imposer ses chansons au milieu du flot amené par Lennon et McCartney.

Par cet album George Harrison crée la krishna pop, qui a encore des échos de nos jours : The Verve, Oasis… En 2003, l'album est classé numéro 437 par le magazine Rolling Stone dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps. Grand succès planétaire de l'année 1970, il est aujourd'hui considéré comme l'un des meilleurs albums d'un Beatle en solo, il fut d'ailleurs nommé aux Grammy Awards dans la catégorie Meilleur Album de l'année 1972. 

Titres

Toutes les chansons sont écrites et composées par George Harrison, sauf mention contraire.

Version originale (1970)
Disque 1
Face A
Face B
  • What Is Life ; 4:27
  • If Not For You (Bob Dylan) ; 3:33
  • Behind That Locked Door ; 3:10
  • Let It Down ; 5:01
  • Run of the Mill ; 2:52
Disque 2
Face C
  • Beware of Darkness ; 3:52
  • Apple Scruffs ; 3:09
  • Ballad of Sir Frankie Crisp (Let It Roll) ; 3:52
  • Awaiting On You All ; 2:50
  • All Things Must Pass ; 3:47
Face D
  • I Dig Love ; 5:00
  • Art of Dying ; 3:43
  • Isn' t It a Pity (version Two) ; 4:51
  • Hear Me Lord ; 6:00
Apple Jam
Face E
  • Out of The Blue ; 11:16
  • It's Johnny's Birthday ; 0:49
  • Plug Me In ; 3:18
Face F
  • I Remember Jeep ; 8:09
  • Thanks For The Pepperoni ; 5:32
Version remasterisé (2001)
Disque 1
  • I' d Have You Anytime (George Harrison/Bob Dylan) ; 3:00
  • My Sweet Lord ; 4:43
  • Wah-Wah ; 5:39
  • Isn' t It a Pity ; 7:13
  • What Is Life ; 4:27
  • If Not For You (Bob Dylan) ; 3:33
  • Behind That Locked Door ; 3:10
  • Let It Down ; 5:01
  • Run of the Mill ; 2:52
  • I Live For You ((Outtake)) ; 3:37
  • Beware of Darkness (Demo) ; 3:22
  • Let It Down (Demo) ; 3:55
  • What Is Life (Backing Track) ; 4:27
  • My Sweet Lord (2001) ; 4:57
Disque 2
  • Beware of Darkness ; 3:52
  • Apple Scruffs ; 3:09
  • Ballad of Sir Frankie Crisp (Let It Roll) ; 3:52
  • Awaiting on You All ; 2:50
  • All Things Must Pass ; 3:47
  • I Dig Love ; 5:00
  • Art of Dying ; 3:43
  • Isn't It a Pity (version Two) ; 4:51
  • Hear Me Lord ; 6:00
  • It's Johnny's Birthday (Original Jam) ; 0:49
  • Plug Me In (Original Jam) ; 3:19
  • I Remember Jeep (Original Jam) ; 8:09
  • Thanks for the Pepperoni (Original Jam) ; 5:32
  • Out of the Blue (Original Jam) ; 11:16
Musiciens
  • George Harrison : chant, guitare acoustique, guitare électrique, dobro, harmonica, synthétiseur Moog, harmonium, chœurs, basse (My Sweet Lord 2001)
  • Eric Clapton : guitare acoustique, guitare électrique, chœurs
  • Dave Mason : guitare acoustique, guitare électrique
  • Pete Ham, Tom Evans, Joey Molland : guitare acoustique
  • Peter Frampton : guitare acoustique
  • Dhani Harrison : guitare acoustique, piano électrique, chœurs (My Sweet Lord 2001)
  • Pete Drake : guitare pedal steel
  • Klaus Voormann : basse, guitare électrique
  • Carl Radle : basse
  • Gary Wright : piano acoustique, piano électrique, orgue
  • Billy Preston : orgue, piano
  • Bobby Whitlock : orgue, harmonium, piano, cloches tubulaires, chœurs
  • Tony Ashton : piano
  • Gary Brooker : piano
  • Jim Price : trompette, trombone, cuivres
  • Bobby Keyes : saxophone
  • Alan White : batterie, vibraphone
  • Ringo Starr : batterie, percussions
  • Jim Gordon : batterie
  • Ginger Baker : batterie
  • Mike Gibbins : percussions
  • Mal Evans : percussions, chœurs
  • Ray Cooper : percussions, synthétiseur (My Sweet Lord 2001)
  • John Barham : Arrangements orchestraux, arrangements des chœurs, harmonium, vibraphone
  • Eddie Klein : chœurs
  • Sam Brown : chœurs (My Sweet Lord 2001)
Equipe technique
Fiche Technique
  • Titre : All Things Must Pass
  • Album de George Harrison 
  • Sortie : États-Unis 27 novembre 1970, Royaume-Uni 30 novembre 1970
  • Enregistré : 26 mai au 25 septembre 1970
  • Studios Abbey Road, Londres
  • Durée : 105 minutes (version originale)
  • 127 minutes (version CD)
  • Genre : Folk rock
  • Pop rock
  • Gospel
  • Format : Triple 33 tours
  • Producteur : George Harrison, Phil Spector
  • Label : Apple

Rédigé par Rolling Stones Stories

Publié dans #Albums

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article