Le producteur Phil Spector reconnu coupable de meurtre

Publié le 14 Avril 2009

Le producteur de rock américain a été reconnu coupable du meurtre de l'actrice de série B Lana Clarkson, abattue en 2003. Phil Spector risque jusqu'à 18 ans de prison.

Le producteur de 69 ans, qui a notamment collaboré avec John Lennon ou les Ronettes, a été immédiatement placé en détention provisoire. AP

Le producteur de 69 ans, qui a notamment collaboré avec John Lennon ou les Ronettes, a été immédiatement placé en détention provisoire. AP

Il aura fallu deux procès pour que le producteur de rock américain Phil Spector soit reconnu coupable de meurtre. Lundi soir, à l'unanimité comme l'exige la loi californienne, les jurés ont considéré que c'était bien Phil Spector qui a abattu en 2003 d'une balle dans la bouche l'actrice de série B, Lana Clarkson. Le jury, qui n'a toutefois pas retenu la préméditation, a rendu son verdict après une trentaine d'heures de délibérations. A l'annonce de cette décision, Phil Spector qui encourt jusqu'à 18 ans de prison n'a pas réagi. C'est sa jeune épouse, Rachelle, qui a éclaté en sanglots.

Le producteur de 69 ans, qui a notamment collaboré avec John Lennon ou les Ronettes, a été immédiatement placé en détention provisoire. Il restera incarcéré jusqu'au 29 mai date à laquelle sa peine sera déterminée. Mais pour des avocats proches du dossier, «il a de plus grandes chances de gagner à la loterie que de se retrouver à l'air libre». 

Phil Spector avait jusqu'à présent échappé à la prison, six ans après les faits, grâce au versement d'une caution d'un million de dollars. Son premier procès dans cette affaire avait été annulé en septembre 2007 lorsque les jurés n'avaient pas réussi à se mettre d'accord. Dix penchaient pour sa culpabilité tandis que deux défendaient son innocence. Pour sortir de cette impasse juridique, ce deuxième procès s'était ouvert fin octobre 2008.

Lana Clarkson. Crédits photo : AP

Lana Clarkson. Crédits photo : AP

Pour la défense de Spector, Lara Clarkson s'est suicidée

Selon l'accusation, Phil Spector a tué Lana Clarkson car elle se refusait à lui, alors qu'il venait de la ramener pour boire un verre dans son manoir près de Los Angeles. Le producteur avait rencontré la comédienne quelques heures auparavant dans la discothèque où elle travaillait comme serveuse. Le chauffeur de Phil Spector, principal témoin, a répété avoir entendu un coup de feu, puis avoir vu son patron sortir de chez lui, arme à la main, en hurlant: «je pense que j'ai tué quelqu'un». La défense, qui conteste ce récit, n'a, elle, cessé de faire valoir que Lana Clarkson, dépressive, se serait suicidée.

Mais le parquet a également produit, comme en 2007, les témoignages à charge de cinq femmes. Elles affirment avoir elle aussi été menacées d'une arme par le producteur, après avoir, comme Lara Clarkson, refusé de coucher avec lui. «Phil Spector devient, dès lors qu'il a bu, un psychopathe diabolique. Cet homme est dangereux. Il a une longue histoire de menacer les femmes avec des armes à feu», a martelé tout au long du procès le procureur.

Quelques jours avant la mort de l'ancienne actrice, Phil Spector s'était lui même décrit dans une de ses rares interviews comme quelqu'un de «relativement fou». Le producteur s'était rendu célèbre dans les années 60 en inventant la technique d'enregistrement révolutionnaire du «mur du son». Cette méthode s'appuyait sur une réverbération des sons, répercutés par de multiples micros, chambres d'échos et haut-parleurs. Elle permettait de donner un relief et une profondeur alors inégalées à un enregistrement.

Rédigé par Le Figaro par C.J. avec AFP et AP

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article