Canned Heat

Publié le 19 Juin 2019

Canned Heat est un groupe de blues rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie, formé en 1965. Ses plus grands succès sont On the Road Again en 1968 et Going Up the Country en 1969. Le groupe a participé activement à la vague du blues revival à la fin des années 1960. Se produisant notamment dans plusieurs grands festivals, Canned Heat a été l'un des groupes les plus populaires des années hippie. Canned Heat est le fruit de la rencontre à Los Angeles de deux grands amateurs de blues, le chanteur Bob Hite et le guitariste Alan Wilson. Hite « The Bear » (« l'ours ») en référence à sa forte corpulence, et Wilson « The Owl » (« la chouette ») ou « Blind Owl » (« la chouette aveugle ») pour sa mauvaise vue, sont rejoints par le guitariste Henry Vestine, « Sunflower » (« Tournesol »), ancien membre des Mothers of Invention de Frank Zappa), le bassiste Larry Taylor, « The Mole » (« la taupe »), qui a joué avec Jerry Lee Lewis, plusieurs fois bassiste de studio et de scène pour Tom Waits et The Monkees, et le batteur Frank Cook.

Le nom du groupe vient du Canned Heat Blues, un vieux blues de Tommy Johnson, écrit en 1928, dont les paroles évoque un alcoolique qui se met à consommer du Sterno Canned Heat, un alcool dénaturé et gélifié mis en conserve afin d'y être allumé pour cuisiner (par exemple pour les fondues ou en camping). En pleine Prohibition, les plus démunis en tiraient une boisson hautement toxique. Canned Heat est toujours actif aujourd'hui, malgré le décès de ses deux fondateurs et les nombreux changements de musiciens depuis la fin des années 1970. Les seuls membres survivants des premières formations, Larry Taylor et Fito de la Parra, font encore partie du groupe. 

Canned Heat
Formation (1965–1967)

Canned Heat commence dans une communauté de collectionneurs de disques de blues, qui se réunissent depuis plusieurs années dans la maison de Bob Hite pour y échanger leurs trouvailles. En 1965, plusieurs habitués du lieu, dont deux futurs membres de Canned Heat, Bob Hite et Alan Wilson, décident de former un jug band. Ils sont bientôt rejoints par le guitariste Henry Vestine, fraîchement exclu des Mothers of Invention de Frank Zappa pour usage de drogue intempestif, puis par le batteur Frank Cook, jeune vétéran ayant notamment joué aux côtés de stars du jazz comme Charlie Haden ou Chet Baker.

Embauché par le producteur Johnny Otis, le groupe enregistre, en 1966, un premier album, qui ne sort qu'en 1970, une fois la célébrité acquise, sous le titre Vintage Heat. Le disque contient essentiellement des reprises de standards du blues, parmi lesquels Rollin' and Tumblin', Spoonful de Willie Dixon et Louise de John Lee Hooker. Le bassiste, Stuart Brotman, quitte le groupe pour s'adonner à la world music (il accompagne notamment une danseuse du ventre), et former le groupe Kaleidoscope, le groupe intègre tour à tour plusieurs musiciens avant de se fixer, en mars 1967, sur Larry Taylor.

En 1967, le groupe commence à enregistrer pour Liberty Records, managé par Skip Taylor et John Hartmann. Leur premier single, composé de Rollin’ and Tumblin’ et Bullfrog Blues, est bientôt suivi, en juillet 1967, de l'album Canned Heat. Composé exclusivement de standards revisités, le disque remporte un certain succès critique et se vend raisonnablement bien, atteignant la 76e place des charts du Billboard magazine. 

Boogie with Canned Heat (1967)

Le groupe acquiert une certaine notoriété au Monterey Pop Festival, le 17 juin 1967. Cela leur vaut d'apparaître en couverture du magazine musical Down Beat Magazine, ainsi que dans le documentaire du réalisateur D.A. Pennebaker, avec leur version de Rollin and Tumblin' . Une célébrité encore renforcée par l'arrestation du groupe à Denver, Colorado, pour possession de drogue, relatée dans la chanson My Crime6. Pour obtenir les 10 000 dollars de la caution, leur manager, Skip Taylor, doit vendre les droits de publication du groupe au président de leur label, Liberty Records. Après cet incident, le groupe est rejoint par le batteur Fito de la Parra, achevant ce qui est considéré comme la formation « classique » de Canned Heat, celle qui a enregistré les morceaux les plus marquants. De la Parra a auparavant joué avec The Platters, The Shirelles, T-Bone Walker et Etta James.

La même année, Canned Heat enregistre l'album Boogie with Canned Heat, qui contient notamment leur fameuse version de On the Road Again, une composition de Floyd Jones datant des années 1950. Chanté par Alan Wilson, dont la voix haute le rend immédiatement identifiable, le morceau est un succès mondial, l'un des premiers pour un morceau de blues. L'album comprend également Fried Hockey Boogie, un long boogie de 12 minutes visiblement inspiré par John Lee Hooker, et Amphetamine Annie, qui devient la première grande chanson anti-drogue (en l'occurrence, les amphétamines) de la décennie.

Le succès de l'album permet notamment aux managers de Canned Heat d'acquérir un club à Hollywood, le Kaleidoscope, sur le Sunset Boulevard, qui devient la base du groupe. Le Jefferson Airplane, the Grateful Dead, Buffalo Springfield et Sly & The Family Stone s'y produisent également. Après avoir joué devant près de 80 000 personnes lors du premier festival pop de Newport, Canned Heat se lance en septembre 1968 dans sa première tournée européenne. Ils participent à des émissions de télévision, en particulier au Top of the Pops en Angleterre et au Beat Club en Allemagne, propulsant On the Road Again au sommet des ventes sur pratiquement tout le continent. 

Goin' Up the Country (1968–1971)

En octobre 1968, Canned Heat poursuit sur sa lancée avec le double album Living the Blues, avec Going Up the Country, chanté par Alan Wilson, une reprise du Bull Doze Blues interprété par Henry Thomas en 1928. Immortalisé dans le film officiel du festival de Woodstock par Michael Wadleigh, le morceau atteint la première place des charts dans 25 pays du monde, bien que n'étant classé que 11e aux États-Unis. Le groupe enregistre également un album live au Kaleidoscope, qui sort sous le titre Live At Topanga Corral.

En juillet 1969, Canned Heat sort son quatrième album, Hallelujah, qui contient notamment la chanson de Tommy Johnson qui a donné son nom à Canned Heat. Quelques jours après la sortie du disque, le guitariste Henry Vestine quitte le groupe après une violente dispute avec Larry Taylor sur la scène du Fillmore West. Sa place est proposée à Mike Bloomfield et à Harvey Mandel, et ce dernier accepte de rejoindre le groupe. C'est cette formation qui se produit le 16 août 1969 au festival de Woodstock. Cette prestation du groupe, au coucher du soleil, le deuxième jour du festival, reste sa plus célèbre.

En 1970, Canned Heat sort Future Blues, dont est extrait le single Let’s Work Together, écrit par Wilbert Harrison, le seul tube du groupe chanté par Bob Hite. La pochette du disque, reprenant la célèbre photographie de la bataille de Iwo Jima (Raising the Flag on Iwo Jima), déplacée sur la Lune, avec un drapeau américain à l'envers, déclenche une polémique aux États-Unis. D'après le groupe, elle reflète son amour de la nature et sa peur de voir notre satellite aussi pollué que la Terre, thème de la chanson Poor Moon. À l'issue de sa tournée européenne, Canned Heat sort en 1970 l'album live Canned Heat '70 Concert Live In Europe, plus tard réédité sous le nom Live in Europe. Malgré un certain succès critique, les ventes sont décevantes. La même année, Larry Taylor quitte le groupe pour rejoindre John Mayall, bientôt suivi par Harvey Mandel

Hooker 'n' Heat (depuis 1978)

Alan « Blind Owl » Wilson est retrouvé mort d'une overdose de somnifères près de la maison de Bob Hite à Topanga Canyon. Souffrant d'une dépression aggravée par son manque de succès auprès des femmes et ses craintes concernant la dégradation de l'environnement, Wilson avait déjà tenté de se suicider en jetant son van hors de la route. Le décès d'Alan Wilson, âgé de seulement 27 ans, précède de quelques semaines ceux de Janis Joplin et Jimi Hendrix. À la suite du départ de Taylor et Mandel, Canned Heat est à nouveau rejoint par le guitariste Henry Vestine, accompagné du bassiste Antonio de la Barreda. Ensemble, ils entrent en studio avec John Lee Hooker pour enregistrer le double album Hooker 'N Heat. 

Le groupe avait rencontré le célèbre bluesman à l'aéroport de Portland, dans l'Oregon, et ils étaient devenus amis. Hooker a même déclaré qu'il tenait Alan Wilson pour « le plus grand harmoniciste de tous les temps » (« the greatest harmonica player ever »). L'album, à sa sortie, est le premier disque de John Lee Hooker à entrer dans les charts, atteignant la 73e place aux États-Unis, en février 1971. Hooker N' Heat se réunissent à nouveau, en 1978, pour une tournée, dont sera tiré l'album live Hooker'n'Heat, live at the Fox Venice Theatre, paru, en 1981, sur Rhino Records.

Canned Heat continue néanmoins en multipliant les tournées. Le 5 avril 1981, un nouveau drame frappe le groupe. Bob Hite, sombrant dans une phase auto-destructrice avec la disparition d'Alan, et l'engouement populaire pour les discothèques, s'injecte, après un concert, une ampoule d'héroïne (qu'il n'avait jamais essayée) ; cumulée aux autres drogues, elle cause sa mort par overdose. Fito, présent, l'avait pourtant mis en garde. Le 20 octobre 1997, Henry Vestine meurt à Paris pendant une tournée européenne. Bien qu'il ait été le plus toxicomane de tous, ce sont l'alcool et le tabac qui l'ont tué. En dépit de ces décès, Canned Heat survit sous la conduite de Fito de la Parra, et le groupe existe toujours aujourd'hui (2018). 

Composition du groupe
Membres
  • Larry Taylor
  • Adolfo « Fito » De La Para
  • John Paulus
Anciens membres
  • Bob « The Bear » Hite (†)
  • Alan Wilson (†)
  • Keith Sawyer
  • Frank Cook
  • Stuart Brotman
  • James Thornbury
  • Kenny Edwards
  • Mike Perlowin
  • Joel Scott Hill
  • Richard Hite
  • Antonio De La Barreda
  • Stanley « The Baron » Behrens
  • Dallas Hodge
  • Ed Beyer
  • James Shane
  • Dave Morgan
  • Mark Skyer
  • Gene Healy
  • Junior Watson
  • Walter Trout
  • Henry « The Sunflower » Vestine
  • Mark Andes
  • Robert Lucas
  • John Evans « Big John » Thomassie
Discographie
Albums studio
1967 : Canned Heat (Liberty Records)
  • Rollin' and Tumblin'
  • Bullfrog Blues
  • Evil Is Going On
  • Goin' Down Slow
  • Catfish Blues
  • Dust My Broom
  • Help Me
  • Big Road Blues
  • The Story Of My Life
  • The Road Song
  • Rich Woman 
1968 : Boogie with Canned Heat (Liberty Records)
  • Evil Woman
  • My Crime
  • On The Road Again
  • World In A Jug
  • Turpentine Moan
  • Whiskey Headed Woman No. 2
  • Amphetamine Annie
  • An Owl Song
  • Marie Laveau
  • Fried Hockey Boogie 
1968 : Living the Blues (Liberty Records)
  • Pony Blues
  • My Mistake
  • Sandy's Blues
  • Going Up The Country
  • Walking By Myself
  • Boogie Music
  • One Kind Favor
  • Parthenogenesis
  • Refried Boogie (Part I)
  • Refried Boogie (Part II) 
1969 : Hallelujah (Liberty Records)
  • Same All Over
  • Change My Ways
  • Canned Heat
  • Sic 'em Pigs
  • I'm Her Man
  • Time Was
  • Do Not Enter
  • Big Fat
  • Huautla
  • Get Off My Back
  • Down In The Gutter, But Free 
1970 : Future Blues (Liberty Records)
  • Sugar Bee
  • Shake It And Break It
  • That's All Right (Mama)
  • My Time Ain't Long
  • Skat
  • Let's Work Together
  • London Blues
  • So Sad (The World's In A Tangle)
  • Future Blues 
1970 : Vintage (Janus)
  • Spoonful
  • Big Road Blues
  • Rollin' and Tumblin'
  • Got My Mojo Working
  • Pretty Thing
  • Louise
  • Dimples
  • Can't Hold On Much Longer
  • Straight Ahead
  • Rollin' And Tumblin' 
1971 : Historical Figures and Ancient Heads (United Artits)
  • Sneakin' Around
  • Hill's Stomp
  • Rockin' With The King
  • I Don't Care What You Tell Me
  • Long Way From L.A.
  • Cherokee Dance
  • That's All Right
  • Utah 
1973 : The New Age (United Artists)
  • Keep It Clean
  • Harley Davidson Blues
  • Don't Deceive Me
  • You Can Run, But You Sure Can't Hide
  • Lookin' For My Rainbow
  • Rock & Roll Music
  • Framed
  • Election Blues
  • So Long Wrong 
1973 : One More River to Cross (Atlantic/WEA Records)
  • One More River To Cross
  • L.A. Town
  • I Need Someone
  • Bagful Of Boogie
  • I'm A Hog For You Baby
  • You Am What You Am
  • Shake, Rattle and Roll
  • Bright Times Are Comin'
  • Highway 401
  • We Remember Fats (Fats Domino Medley) 
1978 : Human Condition (Takoma/Sonet)
  • Strut My Stuff
  • Hot Money
  • House Of Blue Lights
  • Just Got To Be There
  • You Just Got To Rock
  • Human Condition
  • She's Lookin' Good
  • Open Up Your Back Door
  • Wrapped Up 
1981 : Kings of the Boogie (Dog House Blues) (Destiny Records)
  • Kings Of The Boogie
  • Stoned Bad Street Fighting Man
  • So Fine
  • You Can't Got Close To Me
  • Hell's Just On Down The Road
  • I Was Wrong
  • Little Crystal
  • Dog House Blues
  • Sleepy Hollow Baby
  • Chicken Shack 
1988 : Reheated (SPV)
  • Looking For The Party
  • Driftin'
  • I'm Watching You
  • Bullfrog Blues
  • Hucklebuck
  • Mercury Blues
  • Gunstreet Girl
  • I Love To Rock & Roll
  • So Fine (Betty Jean)
  • Take Me To The River
  • Red Headed Woman
  • Built For Comfort 
1994 : Internal Combustion (AIM)
  • I Used To Be Bad
  • John Lee Hooker
  • Remember Woodstock
  • (You'll Have To) Come And Get It
  • The Heat In Me Is Up
  • It's Hot
  • Vision Of You
  • Nothing At All
  • 24 Hours
  • Gamblin' Woman
  • I Might Be Tempted 
1996 : Canned Heat Blues Band (Ruf Records)
  • Stranger
  • Quiet Woman
  • Iron Horse
  • Jr.'s Shuffle
  • Creole Queen
  • Keep It To Yourself
  • Boogie Music
  • Goin' Up The Country
  • See These Tears
  • One Kind Favour
  • Oh Baby
  • Gorgo Boogie 
1999 : Boogie 2000 (Ruf Records)
  • Wait And See
  • Last Man (Who'll Ever Have To Sing The Blues)
  • World Of Make Believe
  • Dark Clouds
  • Searchin' For My Baby
  • I Got Loaded
  • Too Much Giddyup (Not Enough Whoa)
  • She Split
  • 2000 Reasons (Y2K Blues)
  • Road To Rio
  • Can I Come Home?
  • I'm So Tired 
2003 : Friends in the Can (Ruf Records)
  • Same Old Games
  • Bad Trouble
  • Black Coffee
  • Getaway
  • It Don't Matter
  • Let's Work Together
  • 1, 2, 3, Here We Go Again
  • The Fat Cat
  • Home To You
  • Never Get Out Of These Blues Alive
  • Little Wheel
Bonus Tracks
  • Untitled [Silence Blank Space]
  • Let's Work Together (As Heard On The TARGET Commercial)
  • Getaway (Edited Single Version) 
2007 : Christmas Album (Ruf Records)
  • Deck The Halls
  • The Christmas Song
  • Christmas Blues
  • Santa Claus Is Coming To Town
  • I Won't Be Home For Christmas
  • Christmas Boogie
  • Santa Clause Is Back In Town
  • Jingle Bells
  • Christmas Blues
  • Boogie Boy (Little Drummer Boy)
Bonus Track
  • Christmas Blues 
Albums Live
1970 : Canned Heat '70 Concert Live in Europe
  • That's All Right Mama
  • Bring It on Home
  • Pulling Hair Blues
  • Medley: Back Out on the Road/On the Road Again
  • London Blues
  • Let's Work Together
  • Goodbye for Now 
1971 : Live at Topanga Corral
  • Live at Topanga Corral
  • Bullfrog Blues
  • Sweet Sixteen
  • I'd Rather Be the Devil
  • Dust My Broom
  • I Wish You Would
  • It Hurts Me Too 
1980 : Captured Live
  • (When Things Go Wrong) It Hurts Me Too
  • I'd Rather Be The Devil
  • Wish You Would
  • Dust My Broom
  • Sweet Sixteen
  • Bull Frog Blues 
1981 : Hooker 'n Heat, Live at the Fox Venice Theatre
  • Hell Hound
  • Strut My Stuff
  • Open Up Your Back Door
  • House Of Blue Lights
  • It Hurts Me Too
  • Wrapped Up
  • Let's Work Together / Going Up To Country
  • Tease Me Baby
  • Serves Me Right To Suffer
  • Nobody Else But You 
1987 : Boogie up the Country
  • Ansage
  • Mercury Blues
  • Take Me To The River
  • Rollin' And Tumblin'
  • A. Annie
  • Bullfrog Blues
  • Sweet Home Chicago
  • Kidman Blues
  • Going Up The Country
  • Let's Work Together
  • Trouble No More
  • Younderswall
  • Boogie
  • Absage 
1987 : The Boogie Assault (Live In Australia)
  • On The Road Again
  • Amphetaming Annie
  • Going Up The Country
  • Let's Work Together
  • Kings Of The Boogie
  • Refried Hockey Boogie 
1990 : Live At The Turku Rock Festival
  • She Don't Want Me No More
  • Let's Work Together
  • On The Road Again
  • That's All Right
  • Hill Stomp (Instrumental)
  • Long Way From L.A.
  • Watch Yourself
  • Canned Heat Boogie
  • Late Night Blues 
1991 : Burnin' Live
  • Let's Work Together
  • Gamblin' Woman
  • Hucklebuck
  • Sunnyland
  • Rollin' And Tumblin'
  • Nitwit
  • Gunstreet Girl
  • One Way Out
  • J. J. Jump
  • Mercury Blues 
1993 : Canned Heat Live
  • (When Things Go Wong) It Hurts Me Too
  • I'd Rather Be The Devil
  • Wish You Would
  • Dust My Broom
  • Sweet Sixteen
  • Bullfrog Blues
1995 : King Biscuit Flower Hour Presents Canned Heat In Concert
  • Intro
  • On The Road Again
  • Bullfrog Blues
  • Chicken Shack
  • Stand Up For What You Are
  • Goin' Up The Country
  • Don't Know Where She Went (She Split)
  • Human Condition
  • Shake'n Boogie 
2011 : Live at Montreux 1973
  • On The Road Again
  • Please Mr. Nixon
  • Worried Life Blues
  • About My Ooh Poo Pa Doo
  • Funky
  • Night Time Is The Right Time
  • Let's Work Together
  • Rock And Roll Music
  • Lookin' For My Rainbow
  • Shake 'N' Boogie 
Compilations
  • 1989 : Let's Work Together: The Best of Canned Heat
  • 1989 : On the Road Again
  • 1994 : Uncanned! The Best of Canned Heat
  • 2001 : The Very Best of Canned Heat

Nombreuses compilations ou bandes de concerts fréquemment de qualité sonore très médiocre, comme Live at the Topanga Corral (qui est distribué aussi sous le nom Live at the Kaleidoscope 1969). 

Singles

Liste non exhaustive des principaux titres du groupe. Elles sont "les plus connues" [archive]

1966
  • Rollin' And Tumblin'
  • Big Road Blues
  • Spoonful
1967
  • Dust My Broom
  • Fried Hockey Boogie
  • World In A Jug
  • Catfish Blues
1968
  • On The Road Again
  • Going Up The Country
  • Amphetamine Annie
  • My Crime
  • Whiskey Headed Woman
  • Parthenogenesis
1969
  • Let's Work Together (repris par Bryan Ferry sous le titre de "Let's Stick Together")
  • Time Was
  • I'm Her Man
  • Change My Ways
1970
  • Sugar Bee
  • Future Blues
  • Shake It And Break It
  • That's All Right, Mama
1971
  • Rockin' With The King
1999
  • Wait And See

Rédigé par Rolling Stones Stories

Publié dans #Groupe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article