Capitol Records

Publié le 22 Juin 2019

Capitol Records est une maison d'édition de disques américaine filiale d’Universal, l'une des trois majors du disque dans le monde. 

Capitol Records
Histoire

Le label Capitol Records est créé en 1942, par le compositeur Johnny Mercer grâce au financement de Buddy DeSylva. Capitol fut le premier label basé sur la côte ouest des États-Unis, possédant un studio d’enregistrement à Los Angeles et un autre à New York. Ses principaux concurrents de l’époque sont RCA-Victor, Columbia et Decca, et avaient leur siège à New York. Dès son établissement jusqu’en 1946, Capitol figurait parmi les six plus gros éditeurs aux États-Unis, avec 42 millions de disques vendus. Sa branche canadienne fut établie en 1949, et Capitol rachète la même année les KHJ Studios située sur Melrose Avenue juste à côté des studios de Paramount Pictures dans le quartier d'Hollywood à Los Angeles.

Pendant les années 1950; Columbia enregistre et produit un certain nombre d'artistes Rockabilly et Rock'n'Roll comme Ronnie Self (Ain't i'm a dog, Bop a Lena, You're so Right for me), the Collins Kid (Party, Hop Skip and Jump, …), Joe Maphis, Link Wray, Carl Perkins (Where the Rio de Rosa Flows, Pionted Toe Shoes, …), Johnny Horton (honky tonk hardwoor floor, I'm Coming Home, ….), Johnny Cash, … Tous ces artistes sont présents sur les compiles Columbia Rockabilly Vol. 1 et 2.

Mi-1950, Capitol est déjà une grosse société axée sur la musique populaire, qui attire l’attention de la maison de disques anglaise EMI. EMI prend le contrôle de Capitol Records en 1954 en rachetant 96 % du capital. Cette acquisition fut valorisée à US$8,5 millions. Dans la même année, EMI décide de monter un deuxième studio dernier cri, au même niveau technologique que son premier à Abbey Road à Londres. La société choisit de construire le studio, ainsi que son siège social, à Los Angeles sur Hollywood Boulevard (croisement Vine).

Les disques CAPITOL ont été lancés en France par Jacques Plait alors directeur du département disques Capitol chez Pathé Marconi. En 1957, EMI fusionne son label de musique classique Angel Records avec Capitol. En 1979 Capitol fut intégré dans sa division mondiale, EMI Music Worldwide. En 2001, EMI fusionne Capitol Records avec Priority Records. À la suite du rachat d'EMI en 2012 par Universal, Capitol Records appartient au groupe américain Universal. 

Artistes
années 1940
  • Les premiers artistes signés sont Paul Whiteman, Martha Tilton, et Ella Mae Morse. Ses autres artistes dans les années 1940 : Les Baxter, Bing Crosby, Les Paul, Peggy Lee, Les Brown, et Nat King Cole.
années 1950
années 1960
années 1970
années 1980
  • Neil Diamond, Beastie Boys, Billy Idol, Megadeth, Butthole Surfers, Buzzcocks, Crowded House, Freddie Jackson, Duran Duran, George Harrison, Joe Cocker, John Lennon, Maze, Pet Shop Boys, Peter Tosh, Poison, Richard Thompson, Queensrÿche, W.A.S.P., Lloyd Cole, Lloyd Cole & The Commotions, R.E.M., Red Hot Chili Peppers, Robbie Robertson, Rick Nelson, Spandau Ballet, Tina Turner, Yoko Ono
années 1990
  • Blind Melon, Garth Brooks, Charles & Eddie, Meredith Brooks, Coldplay, The Dandy Warhols, Dilated Peoples, Doves, Charles & Eddie, Geri Halliwell, Ice Cube, Idlewild, Jane's Addiction, Jimmy Eat World, Ras Kass, Kottonmouth Kings, Ben Lee, Less Than Jake, Luscious Jackson, Dominique Dalcan, Tara MacLean, Marcy Playground, Mazzy Star, MC Eiht, MC Hammer, MC Ren, The Moffatts, Moist, Liz Phair, Lisa Marie Presley, Radiohead, Snoop Dogg, Spearhead, Starsailor, Supergrass, Télépopmusik Robbie Williams et Keith Urban.
années 2000
  • A Fine Frenzy, Katy Perry, LaFee, The Decemberists, Interpol, Kylie Minogue, Ok Go, Faith Evans Yellowcard, 5 Seconds of Summer, Marina Kaye, Troye Sivan , Silentó, Liam Payne, Niall Horan, Jon Bellion, Fletcher, Queen Naija, Halsey

Rédigé par Rolling Stones Stories

Publié dans #Label

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article