Les Rolling Stones offrent un concert intense à Zurich

Publié le 2 Juin 2014

Les Rolling Stones offrent un concert intense à Zurich

Musique - 48'000 fans ont assisté dimanche soir à Zurich au concert des Rolling Stones.

Mick Jagger et le guitariste Keith Richards

Mick Jagger et le guitariste Keith Richards

Les Rolling Stones ont enthousiasmé le public suisse dimanche soir lors de leur concert au Stade du Letzigrund à Zurich. Le groupe de rock mythique a donné un spectacle concentré, grandiose par moments, devant 48'000 fans acquis à sa cause.

Le guitariste Keith Richards a ouvert les feux à 20h25, avec les premiers accords de "Start me up". Et dès cette première chanson, Ron Wood, l'autre guitariste, avec un solo d'une grande précision, a montré qu'il garde la forme, comme le reste de la bande.

Enjoué et de bonne humeur, Mick Jagger est apparu fidèle à son image: durant deux bonnes heures, le chanteur qui aura 71 ans dans quelques semaines a non seulement impressionné les spectateurs par sa prestation scénique, mais aussi par ses connaissances en dialecte zurichois.

"Gruzi Zuri", a-t-il crié au public, juste avant d'entamer "It's only Rock 'n' Roll". En arrière-plan, sur trois écrans géants, ont alors défilé les images d'anciens concerts, illustrant les 52 ans d'histoire des Stones.

Chanson préférée de Hitzfeld

Au moment de "Doom and Gloom" (2012), la chanson la plus récente de toutes celles interprétées à Zurich, Mick Jagger s'est emparé de sa guitare. Puis il a entamé "Let's spend the Night together", chanson choisie par le public zurichois et que le leader des Stones, taquin, a présentée comme "la chanson favorite d'Othmar Hitzfeld".

Le bassiste Darryl Jones a ensuite lancé "Out of Control", extrait de l'album de 1997, "Bridges to Babylon". Le public s'est mis à chanter et Mick Jagger s'est livré à un solo soutenu à l'harmonica montrant que le blues est l'une des sources d'inspiration des Rolling Stones.

Vidéo amateur postée sur Youtube

Avec "Honky Tonk Women", agrémenté des riffs du maître Keith Richards, Mick Jagger a alors dévalé les quelque trente mètres de passerelle menant à l'avant-scène installée dans le public et invité les spectateurs à se donner avec lui.

Anniversaire surprise

Au moment de présenter le groupe, le chanteur en a profité pour souhaiter un bon anniversaire à Ron Wood, qui fêtait ses 67 ans ce soir-là, en suisse allemand: "es isch si Geburtstag", a-t-il dit ("c'est son anniversaire").

Puis il a pris le temps de souffler, laissant le micro à Keith Richards qui a chanté "You got the Silver" de l'album "Let it bleed" (1969). Revenant sur scène, Jagger a alors entonné "Can't be seen" de l'album "Steel Wheels", prouvant clairement qu'il est le véritable chanteur du groupe.

La lumière s'est ensuite tamisée. Mick Jagger a commencé à jouer de l'harmonica au centre de la scène. Mick Taylor, guitariste des Stones au début 1970, l'a rejoint sur "Midnight Rambler", morceau soutenu par la batterie de Charlie Watts.

Une galerie de tubes des Stones a suivi: "Miss you", "Gimme Shelter" avec la voix impressionnante de la choriste Lisa Fischer, "Jumpin' Jack Flash", "Sympathy for the Devil" et "Brown Sugar".

Un choeur sur scène

Le final a vu l'entrée en scène d'un choeur zurichois sur "You can't always get what you want". Puis clou de la soirée: la chanson la plus connue des Stones, "(I can' get no) Satisfaction" a fait bouger les 48'000 spectateurs et mis un terme au spectacle.

Lors de leur concert à Zurich, les Rolling Stones ont montré que le blues n'est pas seulement leur exemple musical, mais qu'il appartient à leur quotidien. Et dans la musique rock, ils ont prouvé que depuis des années, ils arrivent toujours à défricher de nouveaux terrains et qu'avec passion et dévouement, on peut atteindre beaucoup.

Rédigé par Le Nouvelliste

Publié dans #Articles de presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article