Chet Atkins

Publié le 7 Mai 2019

Chester Burton Atkins, plus connu sous le nom de « Chet » Atkins (né le 20 juin 1924 à Luttrell - mort le 30 juin 2001 à Nashville dans le Tennessee) est un guitariste et producteur américain. Il a beaucoup influencé la musique country. Sa talentueuse technique de jeu en « Picking » (qu'il appelait lui-même « yakety ») lui a apporté un certain nombre d'admirateurs dans et en dehors de la scène country. Il a créé, avec Owen Bradley, le son de Nashville (Nashville sound). Bien qu'il ne puisse pas être considéré comme un pur produit du son Rockabilly, son jeu de guitare a eu une énorme influence sur eux. Il a influencé notamment des guitaristes comme Scotty Moore, Mark Knopfler (Neck and Neck), Tommy Emmanuel (The Day Finger Pickers Took Over The World) et le français Marcel Dadi. Par ailleurs, Chet Atkins a produit de nombreux albums dont certains disques d'Elvis Presley, de Jim Reeves et de Waylon Jennings

Chet Atkins
Carrière

Chester Burton Atkins est né dans une ferme près de Luttrell, Tennessee, le 20 juin 1924. Élevé dans une ambiance musicale (un père pianiste et un frère guitariste qui fit plus tard partie de l'orchestre de Les Paul), il devient violoniste professionnel à l'âge de 17 ans pour un show radiophonique de Knoxville. Fasciné par les disques de Merle Travis, il se met à la guitare – offerte par son frère – qui deviendra très vite son instrument de prédilection. Vers 1946, il débute à Nashville sous le nom de Chester Atkins And The All Star Hillbillies (Roy Lanham, Jack Shook, Dutch McMillin et Louis Ennis), enregistrant Guitar Blues (Bullet 617). En 1948, il joue avec deux amis qui deviendront célèbres sous le nom de Homer & Jethro et rencontre les Carter Sisters et Mother Maybelle avec qui il apparaît sur la scène du Grand Ole Opry en 1950.

Remarqué par RCA, il devient musicien de session, remportant un premier hit au début des années 1950 avec Galloping Guitars. Il rêvait aussi d'être chanteur (malgré une timidité et une voix mal assurée qui faisait sourire Merle Travis). Mais partout on ne réclame que sa guitare magique et il participe aux dernières sessions d'Hank Williams et aux premières d'Elvis pour RCA en janvier 1956, jouant notamment lors de Heartbreak Hotel. Nommé responsable des studios RCA de Nashville à partir de 1957, il contribuera à forger le fameux « Nashville sound » en compagnie du pianiste Floyd Cramer, des guitaristes Hank Garland et Grady Martin, du bassiste Bob Moore et du batteur Buddy Harmon, fournissant le backing de nombreux artistes dont la chanteuse de rockabilly Janis Martin. Il fut également producteur de plusieurs albums de Hank Snow.

Il se fera lui-même un nom grâce au succès de son album Teensville en 1960, qui contenait deux de ses premiers hits Boo Boo Stick Beat (1959) et One Mint Julep. En 1963 il sort l'album Teen Scene avec I Got A Woman, Susie Q, Rumpus (avec préface de Steve Sholes. Au cours des années suivantes, Chet Atkins sort un double-face, What'd I Say/Charlie Brown ainsi qu'une soixantaine d'albums dans lesquels il aborde tous les styles. Roi du picking et du finger style, il fut l'un des guitaristes les plus prolifiques et influents des années 1950 à nos jours. Il sera également ami des Everly Brothers et de Jerry Reed, avec qui il joua en duo dans les albums « Me and Jerry » et « Me and Chet ». Apte au rock 'n' roll, au rockabilly, au jazz, au blues et même au flamenco, c'est son style country (repris en France dans les années 1970 par Marcel Dadi) qui lui vaudra la plus large part de sa notoriété en France.

Véritable institution, Chet Atkins, vice-président de RCA Nashville et découvreur d'innombrables talents (dont Charlie Pride), fut élu meilleur musicien de l'année par la Country Music Association en 1967, 1968, 1969 et 1984. Il fut élu en 1973 membre du Country Music Hall of Fame. Paradoxalement, Chet Atkins qui avait contribué à la sophistication de la musique « Made in Nashville », s'inquiétait des nouvelles directions prises par la musique country et prônait un retour aux sources salvateur. Outre son rôle de producteur, il restera avant tout comme l'un des guitaristes les plus importants de l'histoire de la musique populaire, à l'instar de son maître, Merle Travis. Spécialiste de la guitare électrique durant les années 1950 (il collabora avec Gretsch pour l'élaboration de la fameuse guitare « Chet Atkins Country Gentleman »), il deviendra également au début des sixties, l'un des rois de la guitare classique qu'il sut utiliser dans le cadre du jazz et de la country music.

Technicien hors pair et « picker » impressionnant, il resta au plus haut niveau tout au long des années 1970. Le double album A Man And His Guitar est très représentatif de sa période récente avec un répertoire d'un éclectisme renversant emprunté à Willie Nelson, Duke Ellington, Doc Watson, Kosma, Bach, Mozart, Rodrigo et les Beatles. Il donna son premier concert en France à l'Olympia le 10 décembre 1977 avec Marcel Dadi. Il vint pour la dernière fois en France en 1991 à Issoudun (36) à l'occasion de la Convention Nationale de la guitare organisée autour de Marcel Dadi. Chet s'y est montré généreux, disponible et marqua l'évènement en jouant "Les Feuilles Mortes" le jour du décès d'Yves Montand. D'autre part, Chet Atkins était radio amateur, son indicatif était WA4CZD. En 1998 il obtint l'indicatif W4CGP en référence au titre honorifique C.G.P. (Certified Guitar Player). Il était membre de l'ARRL (American Radio Relay League). 

Mort et legs

Atkins a reçu de nombreuses récompenses, dont 14 Grammy Awards et neuf Country Music Association awards du meilleur instrumentiste de l'année. En 1993, il a reçu le Lifetime Achievement Award Grammy. Billboard Magazine lui a décerné son Century Award, leur « distinction la plus haute pour récompenser une carrière artistique », en décembre 1997. Atkins est remarquable pour sa grande influence. Son amour pour de nombreux styles de musique peut être retracé depuis le début de sa carrière et son enregistrement du « Johnson Rag » du pianiste James P. Johnson. , jusqu'à tout le chemin vers les interprétations rock d'Eric Johnson, un invité à l'enregistrement des sessions Atkins qui, quand Chet a tenté de copier ses rocker influents « Cliffs of Dover », a conduit à la création d'un dispositif unique d'Atkins de" Londonderry Air (Danny Boy). "

Les enregistrements de "Malagueña" par Chet ont inspiré une nouvelle génération de guitaristes flamenco; les sélections guitare classique inclus sur presque tous ses albums ont représenté, pour de nombreux artistes américains travaillant dans le domaine aujourd'hui, la première guitare classique qu'ils ont jamais entendu. Il a enregistré de la smooth jazz guitare toujours jouée sur les ondes américaines aujourd'hui. Atkins continue à jouer dans les années 1990, mais sa santé décline après qu'un cancer lui a été diagnostiqué de nouveau en 1996. Il est décédé le 30 juin 2001 à son domicile de Nashville, Tennessee. Atkins a été enterré dans les Harpeth Hills Memory Gardens à Nashville. Un tronçon de l'autoroute 185 au sud-ouest la Géorgie (entre LaGrange et Columbus) est nommé « Chet Atkins Parkway ». Ce tronçon de l'autoroute Interstate traverse Fortson en Géorgie, où Atkins a passé une grande partie de son enfance.

En 2002, Atkins a été intronisé à titre posthume au Rock and Roll Hall of Fame. Son prix a été remis par Marty Stuart et Brian Setzer et accepté par le petit-fils d'Atkins, Jonathan Russell. L'année suivante, Atkins est classé n ° 28 dans le classement des "40 Greatest Men of Country Music" (les quarante plus grands hommes de la Country Music) de la CMT. À l'âge de 13 ans, le guitariste de jazz Earl Klugh a été captivé par le jeu d'Atkins dans le Como Perry Show. De même, Atkins a exercé une très grande influence sur Doyle Dykes. Il a également inspiré Drexl Jonez et Tommy Emmanuel. L'album "Nothin' but the Taillights" de Clint Black comprend la chanson "Ode to Chet" (Ode à Chet), dans laquelle figurent ces lignes : « Cause I can win her over like Romeo did Juliet, if I can only show her I can almost pick that legato lick like Chet » et « It'll take more than Mel Bay 1, 2, & 3 if I'm ever gonna play like CGP». Atkins joue de la guitare sur la piste. À la fin de la chanson Black and Atkins ont une brève conversation.

La chanson Jam Man de Chet est actuellement utilisée dans des publicités pour Esurance. L'ouverture à la guitare de la chanson de Miranda Lambert « Only Prettier » est très semblable au style de guitare picking de Chet Atkins. En 1967, une chanson hommage appelée « Chet's Tune » a été produite pour son anniversaire, avec la contribution d'une longue liste d'artistes RCA/Victor tels Eddy Arnold, Connie Smith, Jerry Reed, Willie Nelson, Hank Snow et d'autres. La chanson a été écrite par le compositeur de Nashville Cy Coben, ami d'Atkins. Le single atteint la 38e position dans les charts du pays. En 2009, Steve Wariner a sorti un album intitulé My Tribute to Chet Atkins. Une chanson de ce disque, « Producer's Medley », donne à entendre la recréation par Wariner de plusieurs chansons célèbres jouées et produites par Atkins. En 2010, le « Producer's Medley » a remporté le Grammy for Best Country Instrumental Performance. 

Certified Guitar Player

Chet Atkins a créé le titre de Certified Guitar Player (CGP) qu'il a décerné à cinq guitaristes pour leur contribution au développement du style "fingerpicking" : Jerry Reed, Steve Wariner, Tommy Emmanuel, John Knowles et Marcel Dadi. Paul Yandell s'est également vu décerner ledit titre en 2011 quelques mois avant son décès ; auparavant, il avait constamment décliné cet honneur qui lui a finalement été accordé par Merle, la fille de Chet Atkins, au nom de la succession de Chet. Muriel Anderson a également été mentionné par Chet Atkins comme Certified Guitar Player. 

Discographie
Albums studio
  • 1952 Chet Atkins' Gallopin' Guitar 
  • 1953 Stringin' Along With Chet Atkins 
  • 1954 A Session with Chet Atkins 
  • 1955 Stringin' Along with Chet Atkins 
  • 1955 Chet Atkins in Three Dimensions 
  • 1956 Finger Style Guitar 
  • 1957 Chet Atkins at Home 
  • 1957 Hi Fi in Focus 
  • 1959 Chet Atkins in Hollywood 
  • 1959 Hum & Strum Along with Chet Atkins 
  • 1959 Mister Guitar 
  • 1960 After the Riot at Newport Avec The Nashville All-Stars
  • 1960 Teensville 
  • 1960 The Other Chet Atkins 
  • 1961 Chet Atkins' Workshop 
  • 1961 The Most Popular Guitar 
  • 1961 Christmas with Chet Atkins 
  • 1962 Chet Atkins Plays Back Home Hymns 
  • 1962 Caribbean Guitar 
  • 1962 Down Home 
  • 1963 Our Man in Nashville 
  • 1963 Teen Scene (réédité en 1975)
  • 1963 Travelin' 
  • 1964 Guitar Country 
  • 1964 Progressive Pickin' 
  • 1965 My Favorite Guitars 
  • 1965 More of That Guitar Country
  • 1966 Chet Atkins Picks on The Beatles 
  • 1966 From Nashville With Love 
  • 1966 Music From Nashville, My Home Town 
  • 1967 It's a Guitar World 
  • 1967 Picks the Best 
  • 1967 Class Guitar 
  • 1968 Hometown Guitar 
  • 1968 Solid Gold 
  • 1968 Solo Flights 
  • 1969 Lover's Guitar 
  • 1969 Solid Gold 
  • 1970 Yestergroovin' 
  • 1970 Solid Gold 
  • 1970 Pickin' My Way 
  • 1971 For the Good Times 
  • 1972 Picks on the Hits 
  • 1973 Alone 
  • 1974 Chet Atkins Picks on Jerry Reed chansons de Jerry Reed
  • 1975 The Night Atlanta Burned 
  • 1975 Chet Atkins Goes to the Movies 
  • 1975 Teen Scene 
  • 1977 Me and My Guitar 
  • 1981 Country After All These Years 
  • 1983 Work It out with Chet Atkins 
  • 1983 East Tennessee Christmas 
  • 1985 Stay Tuned 
  • 1986 Street Dreams 
  • 1987 Sails 
  • 1988 Chet Atkins
  • 1994 Read My Licks 
  • 1996 Almost Alone 
  • 2003 Solo Sessions 

Rédigé par Rolling Stones Stories

Publié dans #Musicien

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article