Elizabeth Cotten

Publié le 2 Novembre 2019

Elizabeth Cotten, dite Libba, née le 5 janvier 1893 et morte le 29 juin 1987, est une musicienne américaine de blues et de folk. Son originalité tient notamment au fait qu'elle était autodidacte et ne connaissait pas les techniques musicales conventionnelles. Gauchère, elle avait la particularité de tenir sa guitare à l'envers, ce qui l'obligeait à jouer les mélodies avec le pouce et les basses avec les autres doigts. Sa technique spéciale fut nommée Cotten Picking. 

Elizabeth Cotten
Débuts

Elizabeth Cotten est née à Carrboro en Caroline du Nord dans une famille bercée dans la musique. Ses parents, George Nevills et Louise Price - Nevills, eurent cinq enfants, dont Elizabeth était la benjamine. À l'âge de sept ans, Elizabeth Cotten fit ses premiers pas en musique avec le vieux banjo de son frère. Après avoir mis de côté un peu d'argent, elle s'offrit à huit ans sa première guitare qu'elle nomma Stella, puis écrivit à partir de dix ans ses premières propres chansons, dont Freight Train, qui fut l'une des plus reconnues.

Elle commença à travailler vers treize ans, comme serveuse, avec sa mère. En 1910, elle se maria avec Frank Cotten avec qui elle eut une fille, Lillie. Ensuite, Elizabeth Cotten joua dans des églises. Le jeune couple vivait dans l'Est des États-Unis, et déménagea plusieurs fois entre la Caroline du Nord et New York, avant de se fixer à Washington. Après le mariage de sa fille Lillie, Elizabeth divorça de Frank Cotten et partit dans la famille de sa fille.

Retour

Elizabeth Cotten cessa de jouer de la guitare pendant près de vingt-cinq ans, à l'exception de quelques interprétations occasionnelles dans des églises. Ce n'est qu'en atteignant la soixantaine qu'elle commença à enregistrer et à jouer sur scène. Elle fut découverte par la famille de Charles Seeger, alors qu'elle y était employée comme femme de ménage. Un jour, elle aida Peggy Seeger, la fille de la famille Seeger, à retrouver sa mère qui s'était perdue. Elle dut très tôt s'occuper des enfants des Seeger, Mike Seeger, Pete Seeger et Peggy Seeger, et se remit alors à jouer pour cette famille férue de musique. 

Enregistrements et fin de carrière

Durant la seconde moitié des années 1950, Mike Seeger enregistra sur ruban magnétique les chansons d'Elisabeth: ces chansons furent commercialisées sous le label de Folkways Records. Après leurs sorties, ses chansons, et en particulier le titre Freight Train, furent reprises par le groupe Peter, Paul and Mary, Jerry Garcia, Bob Dylan, Matt Valentine, Taj Mahal et Joe Dassin (Je change un peu de vent). Elle joua ensuite plusieurs spectacles, accompagnant Mike Seeger, dont le premier au Swarthmore College en 1960. Une de ses chansons Ain't Got No Honey Baby Now fut en fait enregistrée par Blind Boy Fuller sous le titre Lost Lover Blues en 1940. Dans les années 1960, elle fit de nombreuses apparitions sur scène avec des grands noms de la musique comme Mississippi John Hurt, John Lee Hooker, et Muddy Waters, lors du festival Folk de Newport et lors du Smithsonian Festival of American Folklife. Le regain d'intérêt pour ses chansons lui donna envie d'en composer de nouvelles, et elle joua en 1967 Shake Sugaree avec son petit-fils. 

Profitant de sa renommée et de ses nombreuses récompenses, elle déménagea avec sa famille à Syracuse (New York) et y acheta une maison. Elle continua ses tournées et ses enregistrements jusque dans les années 1980. En 1984, elle remporta le Grammy Awards de la meilleure chanson traditionnelle pour son album Elizabeth Cotten Live. En 1989, Cotten fit partie des 75 femmes afro-américaines choisies pour apparaître dans le documentaire photo, I Dream a World. Lorsqu'elle reçut son prix Grammy à Los Angeles, elle déclara «Merci. J'aurais juste bien aimé avoir ma guitare pour vous interpréter à tous une chanson». Elizabeth Cotten décéda à Syracuse à l'âge de 94 ans. Un hommage à la chanteuse (In Memory of Elizabeth Cotton) fut enregistré par fIREHOSE sur l'album If'n, dont le titre se basait sur la chanson Freight Train. 

Discographie
LPs
  • Folksongs and Instrumentals with Guitar, Folkways Records (FG 3526), 1958
  • Vol. 2: Shake Sugaree, Folkways Records (FTS 31003), 1967
  • Vol. 3: When I'm Gone, Folkways Records (FA 3537), 1979
Recordings on CD
  • Freight Train and Other North Carolina Folk Songs and Tunes, Smithsonian Folkways, 1958 (also known as Folksongs and Instrumentals with Guitar)
  • Shake Sugaree, Smithsonian Folkways
  • Live!, Arhoolie Records
  • Vol. 3: When I'm Gone, Folkways Records
Special collections
  • Mike Seeger Collection (#20009), Southern Folklife Collection, The Wilson Library, University of North Carolina at Chapel Hill.

Rédigé par Rolling Stones Stories

Publié dans #Musicienne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article