Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rolling Stones Stories

Que reste-t-il de Chess Records ?

Que reste-t-il de Chess Records ?

Phil Chess, le co-fondateur du légendaire label de blues Chess Records, est décédé hier à l’âge de 95 ans. Etta James, Howlin’ Wolf, Muddy Waters et Chuck Berry, c’était lui.

 

Que reste-t-il de Chess Records ?

Après avoir ouvert un club dans les quartiers chauds de Chicago à la fin des années 40, Phil Chess et son frère Leonard décident d’investir dans un tout jeune label, Aristocrat Records, pour promouvoir les artistes qui se produisaient sur leur scène. Ils se rendent rapidement compte des nombreux qu’attraits que possède l’industrie musicale et décident de racheter la compagnie dans sa totalité. Ils la rebaptisent Chess Records et décident de se consacrer à un genre à l’époque négligé par les producteurs de musique blancs, le blues et le R&B. Ils prennent de nombreuses futures légendes du répertoire américain telles que Muddy Waters, Willie Dixon, Howlin’ Wolf, Chuck Berry, Bo Diddley et Etta James sous leur aile – n’hésitant pas à soudoyer les radios locales pour qu’elles diffusent leurs titres – et contribuent à donner naissance au rock and roll. « Le blues a eu un bébé et on l’a appelé rock and roll, » a un jour déclaré Muddy Waters. Un marché de la musique ségrégué – et de nombreux excès financiers – poussent les frères Chess à vendre leur label à General Recorded Tape en 1969, trois ans seulement avant que Chuck Berry ne grimpe au sommet des charts avec sa reprise de « My Ding-a-Ling ».

Bercés par le catalogue de Chess Records, les jeunes Brian Jones, Ian Stewart, Mick Jagger et Keith Richards décident d’appeler leur groupe de rock The Rolling Stones d’après la chanson « Rollin’ Stone » de Muddy Waters. Les Londoniens reprendront par la suite plusieurs artistes de l’écurie Chess et titreront même l’une de leurs chansons instrumentales « 2120 South Michigan Avenue », l’adresse des bureaux de Chess Records.

L’histoire chaotique des frères Chess a inspiré Darnell Martin pour réaliser son cinquième film, Cadillac Records, en 2008. Adrien Brody y joue le rôle de Leonard Chess, Jeffrey Wright celui de Muddy Waters, et Beyoncé Knowles y incarne Etta James avec une justesse désarmante.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article