Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rolling Stones Stories

Totalement Stones

Totalement Stones

Avec « Totally Stripped », les concerts « intimistes » donnés en 1995 sur la tournée des Rolling Stones font l’objet de plusieurs éditions en CD, vinyle, DVD ou Blu-ray, augmentées d’un livre pour les versions Deluxe. Il y en aura pour tous les budgets.

Keith Richards, Mick Jagger, Ronnie Wood et Charlie Watts sont encore cinquantenaires à l’époque de « Totally Stripped »

Keith Richards, Mick Jagger, Ronnie Wood et Charlie Watts sont encore cinquantenaires à l’époque de « Totally Stripped »

Les Rolling Stones n’en finissent plus d’exhumer leurs archives. Aux fastueuses rééditions d’albums comme Some Girls ou Exile on Main Street, cinq concerts donnés entre 1972 et 1990 ont été commercialisés sur le label Eagle Rock dans la série From the Vault. La suite arrive avec Totally Stripped , version différente – et complémentaire – du disque Stripped sorti dans la foulée de la tournée Voodoo Lounge en 1995.

Cette année-là, Mick Jagger & co enchaînent les stades et choisissent d’intercaler trois sets dans des lieux à taille plus humaine. La Brixton Academy à Londres, le Paradiso d’Amsterdam et l’Olympia à Paris reçoivent ainsi la visite du « plus grand groupe de rock du monde ».

Ces concerts sont enfin restitués en DVD sur le coffret Totally Stripped dans ses versions Deluxe. S’ajoute un film documentaire zoomant sur la genèse d’un projet à demi avorté. Les Stones envisageaient alors un disque live acoustique, dans la veine des émissions Unplugged sur MTV. « Je ne me souviens plus si on a eu peur ou si Mick a peut-être pensé que c’était dépassé, confiait Charlie Watts sur l’une des nombreuses bios du groupe. Mais on a cherché un concept plus original et ça a donné une des plus belles choses qu’on ait faites. »

Agrémenté de la reprise de Like A Rolling Stone ( « Bob Dylan l’avait écrit pour nous » , plaisante Mick Jagger), l’album Stripped reste « trop méconnu » selon Ron Wood. L’alternance de titres live et de sessions « débranchées » à Tokyo s’avérait effectivement fort heureuse.

Cette fois, Totally Stripped se consacre essentiellement aux concerts précités. Seul Street Fighting Man figurait à l’identique sur Stripped. Les 13 autres versions rassemblées ici sont inédites. Charlie Watts a raison d’affirmer que les Stones n’avaient plus sonné aussi bien « depuis des années ». Plusieurs classiques ont été rafraîchis avec savoir-faire, dont Miss You et Shine A Light qui inspirera le cinéaste Martin Scorcese par la suite. Keith Richards, lui, vante le potentiel des petites salles : « Il existe une certaine urgence à y jouer. » Et à l’écoute, on sent tout le plaisir partagé entre les Stones et un public envoûté. Les foules seront tout autant hypnotisées lors des grands-messes données dans les stades. Mais il faut admette qu’en formule « intimiste », ces bons vieux Stones ont une toute autre allure.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article