Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Rolling Stones Stories

Les Stones: même heure, même pomme

Les Stones: même heure, même pomme

Le groupe de retour à Hyde Park après 44 ans. « On a mis le temps mais on est fina­le­ment de retour » a lancé samedi Keith Richards devant un parterre de 65 000 fans. Pour fêter leur 50e anni­ver­saire, Mick Jagger et ses boys ont bran­ché les guitares et envoyé une série de concerts de santé depuis le début de l'année. Pour le dernier en date, les Rolling Stones campaient hier sur une pelouse de Hyde Park, en plein coeur de Londres.

Les Stones: même heure, même pomme

En 2013, les Rolling Stones ont l'inten­tion d'écrire une nouvelle page de l'histoire. La semaine dernière, ils étaient pour la première fois au festi­val de rock de Glas­ton­bury. Un événe­ment pour ce groupe aux 50 ans de carrière que l'on ne présente plus. Mick Jagger, Keith Richards, Ronnie Wood et Char­lie Watts étaient hier à Hyde Park, le poumon de la capi­tale britan­nique, 44 ans après le même show – The Stones in the Park. Cette année là – en 1969– le groupe perdait un ancien compa­gnon de route majeur et co-fonda­teur, Brian Jones. Quelques jours plus tard, les musi­ciens donnaient un concert d'été gratuit « in the Park » face à 200 000 personnes.

La boucle est enfin bouclée 44 ans plus tard. Hier soir, pour les quelques 65 000 chan­ceux qui avaient obte­nus leurs places (moyen­nant envi­ron 150 euros), la soirée était chaude et la nostal­gie entière au show d'anni­ver­saire. De Honky Tonk Women à Sympa­thy for the Devil en passant par Satis­fac­tion, les fans de la première heure – réunis sur une immense pelouse – n'ont pas été déçus par la program­ma­tion. Avec une éner­gie qui fait honneur à leur âge, Mick Jagger et ses acolytes ont veillé à chan­ter les mêmes hymnes que 44 ans plus tôt. Des clas­siques indé­mo­dables, tout comme Brown Sugar, Gimmie Shel­ter ou Start me up.

« Quelqu'un était déjà là en 1969? » a lancé le leader à la foule. Et d'ajou­ter « Bien­ve­nue – c'est bon de vous revoir ». Surprise du chef, les rockeurs ont accueilli sur scène leur vieil ami Mick Taylor pour jouer Midnight Rambler. L'ancien membre du groupe avait d'ailleurs offi­cié pour le concert de 69, où il était à l'époque présenté pour la première fois au public. Pas encore fati­gués alors qu'ils avoi­sinent tous les 70 ans, les pierres qui roulent seront de nouveau à Londres dans quelques jours, le 13 juillet. Une séance de rattra­page notam­ment pour ceux qui avaient préféré les pelouses de Wimble­don ce week-end, un peu plus au sud de Londres.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article